Conseils à l’attention de ceux qui veulent s’initier au kitesurf

Conseils à l’attention de ceux qui veulent s’initier au kitesurf

Vous voulez apprendre le kitesurf ? Suivez ces quelques conseils et faites de votre passion une toute autre raison d’explorer le monde et apprécier la nature. Nous vous proposons ci-après quelques astuces pour mener à bien votre première expérience en ce sport.

La sécurité est primordiale

Vous aimez le kitesurf. Mais avez-vous déjà pensé à vous insérer dans une école spécialisée ? Pour un maximum de sécurité une fois sur l’eau, l’insertion au niveau d’une école de kitesurf est d’autant plus importante qu’utile. C’est le premier geste que tout débutant en kitesurf doit avoir pour pouvoir se prémunir de tous les risques liés aux aléas naturels.

Il vous y sera enseigné toutes les règles de base de sécurité en kitesurf ainsi que toutes les techniques afférentes à ce sport, à savoir l’utilisation des matériels adéquats, les règles de navigation, les règles de la météo qui jouent beaucoup dans ce sport, les techniques des premiers abords, les systèmes de gonflage de l’aile et de redécollage une fois le kite tombé à l’eau, etc. Vous pouvez y récolter l’avis d’un pro. L’objectif étant de vous rendre autonome à la fin de votre stage.

Le stage d’initiation dans ce sport dure à peu près 3 à 5 jours.

Savoir maîtriser son matos

Le kitesurf ou flysurf, abrévié « kite » est un sport nautique de glisse qui consiste à surfer sur l’eau à l’aide d’une planche de taille réduite tout en étant tracté par un cerf-volant. En anglais, le kite désigne cette voile.

Se pratiquant soit sur la mer, sur un lac ou encore sur l’océan, le kitesurf est l’alliance entre 2 éléments de la nature qu’est l’eau et le vent via la voile. Le plus important à considérer est le vent. Aussi, il faut savoir maîtriser cette alliance sur terre avant de vous jeter l’eau. Il est donc important de procéder à se familiariser avec votre matos. Plus vous connaissez votre matériel, plus vous aurez la chance de progresser. Normalement, l’aile doit se trouver sur les côtés de la fenêtre de vol soit à ses extrémités gauche et droite pour mieux permettre aux kitesurfeurs de modérer la puissance dégagée par le vent.

De bons matériels pour commencer

Votre performance à bien naviguer sur l’eau porte aussi sur votre matériel. Pour un débutant, il doit comprendre un casque, un harnais, un gilet de sauvetage, une bonne combinaison et des chaussons. Et pour vos premiers abords, une aile stable réside le premier critère. Elle ne doit pas avoir un haut ratio qui, souvent plus large, est moins stable. Elle doit être plate ou hybride avec un choquer de plus de 80% pour vous permettre une plus grande sécurité. Utilisez également le système de largage (manette de sécurité pour vous désolidariser de votre aile), et un leash (lien qui vous relie avec votre planche).

Votre board doit être d’une plus grande taille, celle qu’on appelle « directionnelle » destinée pour tous débutants. Elle vous offre un max de stabilité et de flottaison, vous permettant par la suite à bien naviguer sur les vagues.

Bien choisir son spot

La plus grande erreur des débutants en kitesurf réside dans la surestimation de leurs capacités. Ils pensent en un peu de temps, après leur stage d’initiation, être capables d’affronter des vagues et s’y jettent à la première occasion.

Pour vous qui êtes débutants, prudence est de mise. Vaut mieux privilégier les sites connus de l’ensemble des équipes de kitesurfeurs. Ils peuvent vous conseiller sur les dangers à encourir ou sur les habitudes météorologiques du spot que vous choisissiez. La force de vent adéquate pour un premier exercice à l’eau sera d’entre les 15 à 20 noeuds. Cette condition vous couvrira des mauvaises surprises. Toutefois, il est préférable de débuter en temps clair, quand le soleil est à son beau fixe et qu’aucun nuage ne se pointe à l’horizon. Commencez dans des vents faibles à modérer.

 

 

Proposé par Catherine du site chine.marcovasco.frimage kitesurfeurs